Water reuse
Réalisez des économies en réutilisant l’eau

L’extraction continue de l’eau pour alimenter une zone industrielle peut entraîner un épuisement des sources d’eau disponibles. D’autre part, les rejets d’eaux usées dans les cours d’eau naturels causent la pollution des eaux souterraines et des eaux de surface. Réutiliser l’eau permet de réduire la pression d’une activité industrielle sur les ressources naturelles mais aussi d’en diminuer l’impact environnemental. En mettant en œuvre le concept de « water reuse », vous faites plaisir à la nature tout en réalisant des économies tant au niveau de la consommation que des coûts de reconditionnement de l’eau. Green Europe vous accompagne dans la mise en œuvre de vos démarches de réutilisation de l’eau

Mettre en œuvre une approche de traitement « en fin d’un cycle de vie de l’eau » deviendra, à l’avenir, de plus en plus critique. En effet, plus les normes de rejets des effluents deviendront strictes (ce qui est inéluctable), plus le traitement des eaux usées devrait se complexifier et devenir coûteux.

Dès lors, les industriels envisagent de plus en plus l’éventualité d’adopter une démarche de « water reuse ». Ce concept consiste à réemployer plus ou moins largement l’eau de rejet générée par un processus industriel.

Les progrès technologiques permettent désormais de traiter les eaux usées pour une variété de réutilisations industrielles.

Traitement des eaux de rejet

Au cours d’un processus industriel, ce mécanisme peut s’envisager à trois niveaux :

  1. La réutilisation de l’eau : l’eau qui sort d’un procédé est réutilisée pour alimenter, sans aucun apport ou travail supplémentaire, le fonctionnement d’un autre procédé industriel. Cela nécessite de recourir à une quantité d’eau fraîche moindre et permet de rejeter moins d’eau aux égouts.
  2. Une combinaison de la réutilisation et de la régénération de l’eau : l’eau issue d’un procédé industriel bénéficie d’un traitement intermédiaire afin de pouvoir en alimenter un autre.
  3. Un traitement partiel de l’effluent : l’idée consiste à ne traiter que l’eau venant d’une station de travail précise et susceptible de poser des problèmes à la globalité des eaux à traiter dans une installation des eaux résiduaires. Cette technique présente de multiples avantages : gain de temps, économies d’énergie, d’eau et réduction de consommation de produits chimiques pour traiter l’eau rejetée.

Eau du robinet

Mettre en œuvre le concept de « water reuse » présente de réelles opportunités, avec des retours sur investissement importants. C’est particulièrement vrai pour les petits débits ayant une concentration élevée de charges polluantes.

Dans les systèmes d’eau des tours de refroidissement : le débit d’eau nécessaire est généralement diffèrent par rapport à celui initialement prévu. En cause, l’insertion de nouveaux outils de production au fil du temps. Les échangeurs critiques ne posent pas de problème lorsque la température ambiante est basse, car la perte d’efficacité est compensée par le bon fonctionnement du système de ventilation des tours. En été par contre, il faut faire face à une perte du rendement car cette compensation ne joue plus. Le « water reuse » permet d’améliorer le rendement des échangeurs à l’eau.

Dans le cadre des tours de refroidissement, la situation de fonctionnement devient critique lorsque la température et l’humidité de l’air sont élevées. Si les tours ont des cellules multiples, des performances accrues peuvent être obtenues grâce à une meilleure distribution de l’eau dans les différentes cellules. Au travers de cette simple opération, il est possible d’annuler des investissements programmés pour résoudre ce problème. Les programmes de monitoring de fonctionnalité des tours de refroidissement, basés par exemple sur une mesure du débit réel de l’eau et des thermies à éliminer, peuvent fournir des informations précises sur les mesures à prendre.

De nombreuses opportunités de réutilisation des eaux usées peuvent être envisagées sans devoir effectuer le moindre traitement supplémentaire, avec tout au plus un investissement réduit (filtration, stérilisation, RO, UF, EDI, évaporation sous vide etc.). L’eau générée grâce à ces techniques peut notamment être utilisée comme appoint dans les tours de refroidissement, comme appoint dans les systèmes de réseau incendie…

L’eau, cet « Or Bleu » qui coûte de plus en plus cher, se doit d’être utilisée le plus de fois possible et de la manière la plus rationnelle possible.

Le coût de l’eau de distribution subit une augmentation importante, qui est loin de se stabiliser. Une démarche de « water reuse » bien conçue permet de largement réduire votre consommation en eau fraîche, et donc votre facture globale.

Or bleu

Pour réduire votre consommation d’eau fraîche, en complément de la réutilisation de l’eau, on peut aussi travailler sur :

  • une réduction des purges dans vos circuits de refroidissement semi-ouverts ;
  • une réduction des purges dans les chaudières ;
  • une bonne détection des fuites d’eau (en sous-sol, dans les réservoirs, en surface) ;
  • une réduction des pertes de vapeur (maintenance des pièges à vapeur et optimisation de la consommation de la vapeur de stripage)

Vous voulez mieux maîtriser vos consommations en eau ? Pas un instant à perdre, réagissez et contactez Green Europe ! Une équipe de spécialistes de Green Europe pourra vous proposer la solution la plus adaptée à vos besoins.